[France en scène] # 46 par Cathy – Robi

robi2

La fin de l’hiver annonce la saison des amours chez le rorqual commun et la pie-grièche des sous-bois, mais elle annonce aussi la saison des remises de prix musicaux.

Le week-end dernier c’était au tour du Prix Georges Moustaki, qui a le mérite de récompenser l’album auto-produit de l’année, au rayon de la crémerie « chanson française ». Je vous parlerai du prix du public la prochaine fois (Govrache), mais pour cette semaine, attardons nous sur Robi, qui a décroché le prix du Jury, avec « L’hiver et la joie ».

robi3

Avec Robi on est dans une mouvance électro-pop-rock que l’on a appris à connaitre : la cold wave à la française, syncopée et dansante, délicate, intello et ultra léchée. On retrouve là un univers éthéré et minimaliste, avec des morceaux qui s’incrustent dans le cortex et invitent à la transe. Quand on écoute Robi et que l’on n’est pas une grande pro de ce genre musical (moi, donc), on pense à une combinaison réussie entre Lescop et Dominique A., une proposition esthétique à la marge où la forme importe autant que le fond. Pour les amateurs de cette figure de style, Robi peut enthousiasmer. Pour les autres, il reste une véritable trame mélodique et rythmique ainsi qu’un univers visuel de grande qualité qui obligent à enchaîner les morceaux les uns après les autres pour aller au bout de la découverte.

robi1

.

On ne meurt plus d’amour

 .

Où suis-je

 .

Ma route – feat. Dominique A.

 .

Le site              Le Facebook

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s