[Rencontre avec…] Valérian Renault

valerian-renaultUne plume de caractère, un tempérament explosif. Valérian Renault était au Festival Alors… Chante ! de Montauban le Samedi 11 Mai. Rencontre.

Sur L’Actuzik, on a coutume de débuter nos interviews en demandant : « Quelle question ne voudrais-tu vraiment pas que l’on te pose ? »

Alors ça dépend parce que j’ai fait des centaines d’interview avec mon groupe Les Vendeurs d’Enclumes et la question que je ne voudrais pas que l’on me pose serait « Pourquoi Vendeur d’Enclumes ? ». Mais là c’est complètement hors sujet puisqu’on est là pour mon projet solo et comme il est tout naissant ce projet, je ne suis pas encore blasé des interviews puisque ce doit être la quatrième que je fais sur ce projet-là donc tu peux poser n’importe quelle question !

 

Que serais-tu devenu si tu n’étais pas devenu musicien ?

Je voulais devenir herpétologue.

 

Euhh tu peux préciser ?!

L’herpétologie c’est l’étude des reptiles. J’étais passionné par ces animaux.

Alors pourquoi la musique ?

Déjà, j’étais mauvais en mathématiques ce qui m’a pas vraiment aidé, et puis j’aimais pas l’école.  Donc rapidement j’ai commencé à sécher les cours pour aller faire de la musique avec des copains. Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours eu le besoin d’écrire. Au début, je m’imaginais pas vraiment être musicien parce que je pensais pas que cela puisse être sérieux comme projet d’avenir et que cela pouvait vraiment devenir un métier duquel je pourrais vivre. Puis un jour j’ai réalisé que c’était un peu la société qui nous conditionnait à croire celà et je me suis naturellement lancé.

 

Avec quel artiste disparu aurais-tu aimé partager une scène ?

Jacques Brel… L’Olympia… Jacques Brel qui ferait ma première partie à l’Olympia !

Comme ça va être compliqué d’organiser ça, avec quel artiste vivant on peut te souhaiter ça ?

Je suis très fan de Camille. C’est pas très original parce que je pense que tout le monde est fan d’elle mais je suis content parce qu’il y a des périodes entières où je ne trouve aucun artiste vivant qui me plaise. Au moins depuis qu’il y a Camille ça comble un peu ce vide ! En plus elle est connue et c’est assez parce que d’habitude les gens que j’aime ne sont pas connus : Eric Lareine, Nicolas Jules, Imbert Imbert avec qui j’ai déjà pu partager la scène mais dont le nom ne dit hélas pas grand-chose au grand public. Camille a un projet intègre, riche et intéressant qui aussi grand public, et ça, ça fait du bien.

Ton dernier concert en tant que spectateur ?

C’était la semaine dernière à Bourges j’étais au concert de Woodkid.

 

Revenons-en un peu à ton projet. On te connait davantage comme chanteur-auteur-compositeur du groupe Les Vendeurs d’Enclumes alors pourquoi cette échappée en solo ?

 

Ça me démangeait depuis un petit moment. Avec les Vendeurs, ça fait 12 ans qu’on joue ensemble et pendant les premières années, on avait tous des projets parallèles. Moi je suis comédien et j’avais aussi plusieurs projets musicaux tout comme chaque musicien du groupe ce qui nous évitait de nous « encroûter » dans un seul projet.  On pouvait s’alimenter un peu partout et ramener nos influences et tout ce qu’on apprenait ailleurs pour faire évoluer les Vendeurs. Et puis, on va pas s’en plaindre aujourd’hui, mais le groupe s’est mis à marcher de mieux en mieux et à tourner de plus  en plus tant et si bien que ces dernières années on avait plus le temps de faire autre chose. C’était à la fois très agréable parce qu’on a vécu les joies de faire un tournée et de vivre ensemble mais très rapidement on s’est également dit qu’à ce rythme-là on allait dans le mur et qu’on allait finir par s’appauvrir musicalement. On termine en Septembre la tournée pour notre album « Décadrant » et on lève ensuite un peu le pied. Cela va permettre à chacun de poursuivre ses projets tout en faisant quelques dates avec les Vendeurs mais beaucoup plus espacées. Du coup, du maximalisme que l’on faisait avec les Vendeurs en tentant de mettre le plus d’arrangements possibles, je vais m’essayer au minimalisme en laissant plus de place pour les textes et l’interprétation.

Sur scène, ça va se présenter comment ?

Un micro, deux guitares, cinq doigts et c’est parti !

C’était déjà toi qui écrivais pour le groupe. Le fait d’être tout seul va-t-il changer quelque chose à ta façon d’écrire ?

Pour le moment, je pioche un peu dans les chansons que l’on fait avec les Vendeurs. Mais c’est vrai que dans les nouvelles chansons que j’écris, l’écriture change déjà parce que musicalement je ne suis plus obligé d’écrire pour tout un tas d’instruments. Cela me permet de faire des choses plus simples, plus traditionnelles dans les harmonies, des trucs très « chanson » qui nous auraient fait chier avec les Vendeurs parce que ne donnant que très peu de place pour les arrangements. La forme plus intimiste qu’implique le solo m’amène aussi dans l’écriture vers des choses plus impudiques, plus sincères peut-être. Je me cache moins derrière le personnage de chanteur et je me pointe tel quel. Cela ne veut pas non plus dire que mon nouvel album sera un journal intime : je ne raconte pas ma vie et je préfère garder une pudeur là-dessus, par contre l’interprétation est beaucoup moins excessive.

Ce nouvel album, tu peux nous en dire plus ? Une date de sortie peut-être ?

Dans l’idéal j’aimerais qu’il sorte début 2014 mais je ne me donne pas de date butoir parce que je ne veux pas le bâcler. Je veux qu’il sorte lorsque je serai sûr qu’il est abouti. En attendant, je peux encore tourner un moment avec ce spectacle-là.

valerian-renault-2

Propos recueillis par Fabien

Tout reproduction, même partielle, est interdite sans la mention L’Actuzik.

.

.

N’oubliez pas de venir liker L’Actuzik sur Facebook :

CLIQUEZ ICI

logo5b

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s