[France en Scène] By Cathy #24 – Emilie Marsh

Qui a dit qu’on ne pouvait pas faire de copinage dans cette chronique ? Certainement pas moi. De toutes façons, à chroniqueuse exceptionnelle, copains de chroniqueuse forcément exceptionnels aussi. CQFD. Regardez mon copain Richard par exemple. Il élève des chevaux. Et pas le genre de canassons qui finit dans les barquettes Findus, ou alors ça ferait cher le surgelé. Non non, le genre à voyager en première classe, à passer sa vie sous les spotlights, à endurer la pression de la compétition et à ne se reproduire qu’entre individus de la même caste. Un peu comme certains humains en couverture de Gala en somme, mais avec 4 pattes et des sabots. Du coup, mon copain Richard, même s’il ne fait pas de musique, il mérite bien qu’on parle de lui. Une autre fois, promis, je vous parlerai d’Elsa, ma copine qui décapite des souris depuis 15 ans pour sauver le monde d’Alzheimer. Elle est cool aussi.

Mais en attendant, la cop’s du jour c’est Emilie Marsh.

Emilie Marsh

Je ne vous raconterai pas comment on s’est rencontrées, je laisse aux Inrock’s tout le champs libre pour construire le mythe adéquat dans quelques années. Parce qu’il ne faut douter de rien. Et parce qu’en vrai ce n’était pas super rock’n roll…

Emilie Marsh a remporté plein de prix et de tremplins l’année dernière, a fini demi-finaliste du prix Moustaki (ouais je sais vous allez dire que je fais une fixette avec ce machin !) et son premier album, « La rime orpheline » sort cette semaine en national.

Emilie Marsh La Rime Orpheline

Avec sa guitare, elles est accompagnée d’Etienne Champollion, « homme-orchestre » comme on dit, c’est-à-dire un musicien, un vrai de vrai, qui passe sur le même morceau du piano à l’accordéon en passant par le triangle et le xylophone. Il y a dans cette pop pourtant très jeune (26 ans au compteur) beaucoup de maîtrise et de profondeur, mais aussi de la lumière et de la chaleur, pour nous emmener dans un univers personnel où l’écriture n’est jamais mise au second plan. Pour l’avoir vue sur scène, il y a aussi chez elle un potentiel rock qui ne demande qu’à se laisser lâcher la bride…  Et puis cette grâce à chaque fois, ce truc qui capte la lumière, qui fait qu’on est forcé de regarder et d’écouter. Alors on peut parler d’Emilie Marsh comme d’un jeune talent, plein de promesses. Pour ça, et pas juste parce que c’est ma copine, on va continuer à la suivre…

Vanille (live)

La vie est ailleurs

.

Allez, pour la route, le tout dernier clip de la demoiselle :

Je n’oserai jamais

Facebook                  Twitter                Site Officiel

.

JEU : Gagne l’album « La Rime Orpheline » dédicacé par Emilie :

CLIQUEZ ICI

 « L’interview… pour les Nuls » d’Émilie Marsh :

CLIQUEZ ICI

————————————————————————–

Pensez à rejoindre L’ACTUZIK sur FACEBOOK en cliquant ici !

LOGO Actuzik 2 par 2

3 réflexions sur “[France en Scène] By Cathy #24 – Emilie Marsh

  1. Pingback: [JEU] Gagne l’album « La Rime Orpheline » dédicacé par Emilie Marsh | L'Actuzik

  2. Pingback: [L'INTERVIEW...POUR LES NULS] #Emilie Marsh | L'Actuzik

  3. Pingback: [La Repêche] Mars # Semaine 5 | L'Actuzik

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s